Archive | novembre, 2011

Après les LolCats, Sony lance le concours LolKids !

29 Nov

 

Après la déferlante des Lolcats, voici venues les Lolkids  ! Il s’agit d’enfants dont les éclats de rire sont filmés par leurs parents. Véritable phénomène de mode sur la toile, ces vidéos font régulièrement le buzz.

Pour promouvoir la sortie de son nouvel caméscope, Sony surfe sur la vague Lolkids et  propose un concours où les éclats de rire des enfants seront mis à l’honneur !

Ce grand jeu concours Sony a débuté le 15 novembre dernier sur la toile, en partenariat avec Dailymotion. Les parents sont invités à poster les vidéos de leurs LOLKIDS sur une plateforme spécifiquement dédiée > pour participer, c’est par là !

Parmi les vidéos postées, un jury sélectionnera entre 7 et 20 vidéos différentes pour la réalisation d’un spot TV événementiel, qui sera diffusé sur une grande chaine nationale la dernière semaine de décembre, à une heure de grande écoute. Les critères de sélection seront la qualité de l’image, l’émotion transmise par la scène et l’originalité.

Chaque foyer dont la vidéo aura été sélectionnée pour figurer dans ce spot événementiel se verra offrir le caméscope Sony PJ10. Un tirage au sort sera également effectué parmi toutes les vidéos postées pour désigner 5 gagnants remportant chacun 1 caméscope SONY Bloggie MHS-FS2.

 

Sony à la pointe de l’évènement 2.0 !

Le pop up store Oberkampf

27 Nov

Cette semaine, nous sommes dans le concept du pop up store, je me devais de vous parler de celui d’Oberkampf.

C’est LA boutique éphémère qui révolutionne le commerce traditionnel depuis octobre 2009. Le lieu propose aux visiteurs un espace de détente où des marques de jeunes créateurs, artistes, marques internationales, exclusivités et designers confirmés se rencontrent et proposent leurs collections.
Ouvert environ tous les deux mois le temps d’un week-end , le POP UP STORE – OBERKAMPF est un événement où mode, design, décoration, cosmétique, animations visuelles et objets insolites se mélangent pour le plaisir de tous.
Venez découvrir le loft de 150 m2 (avec 50 mètres de linéaires).
Prochaine ouverture : Event numéro 15
9/10/11 Décembre 2011
Adresse : 113 rue des Maur, 75011 Paris

Un Pop Up store pour les produits laitiers de France

25 Nov

 

Les produits laitiers de France lancent une sorte de gallerie d’art, un laboratoire de tendances à la Cartonnerie, dans le 11 ème arrondissement de Paris.

L’objectif

Faire de la Milk factory, un lieu très branché, entre gastronomie, mode et design. De nombreux évènements sont organisés et ce jusqu’au 14 Janvier 2012. En ce moment, il s’agit de l’exposition « Design sur un plateau », orchestrée autour du fromage.

 

Performances raclettes

Performances Raclette par la Milk Factory

Pour proposer une vision plurielle et diversifiée d’une spécialité régionale « La Raclette », la Milk Factory, laboratoire de création de la collective des produits laitiers, invite 5 chefs atypiques pour une performance culinaire hors du commun.

Pour partager un moment singulier et gourmand la Milk Factory propose 5 soirées pour vivre le temps d’un diner une expérience originale autour du fromage et déguster une « Raclette ironique et Onirique ».

 

 

La Milk factory utilise le principe de pop-up store ou showroom, pour ‘Chicquiser’ les produits laitiers.

Adresse 
La Cartonnerie
12 rue Deguerry, 75011 Paris (Métro Goncourt)

Arena projete en 3D sur la Cinémathèque

21 Nov

J’avais déjà parlé du facade mapping sur le blog…

Ce que je ne savais pas c’est que la première projection française en 3D mapping a été organisé le 23 Juin dernier. Il s’agissait d’une évènement organisé par la marque de maillots de bain Arena, en présence du champion de natation Alain Bernard. C’est l’agence Tokio qui a orchestré la soirée, le film était projeté sur la façade de la Cinémathèque Française, un batiment du célèbre architecte américain Frank Gehry. Les 600 m2 de la facade étaient illuminés par 10 projecteurs d’une puissance totale de 14 000 lumens, pendant 10 minutes. La bande son était signé du groupe électro Birdy nam nam.

Une première en France, qui annonce l’avènement de nombreux autres projets, j’en suis sûre !

Des réseaux sociaux encore peu utilisés

19 Nov

Le secteur de l’évènementiel tarde à s’approprier les ressources et les possibilités du digital et des médias sociaux…

Le secteur de l’évènementiel se digitalise petit à petit, mais la grande question reste comment utiliser ces réseaux afin qu’ils amènent une véritable valeur ajouté à l’évènement ?

Le premier objectif est de faire parler de l’évènement en amont, et c’est sans surprise Facebook qui arrive en tête.

Les réseaux sont aussi très utiles pour faire vivre l’évènement après sa réalisation. Un évènement se déroule à un instant T, Or, avec les réseaux sociaux, il va s’inscrire dans une communication plus globale, avant, pendant et après. De plus, l’utilisation des réseaux sociaux fait évoluer la mesure de l’impact d’un évènement. Avant leur apparition, la mesure se faisait à l’aide d’indicateurs économiques ou scientifiques, aujourd’hui l’indicateur social entre en jeu.

Les réseaux sociaux peuvent faciliter la promotion d’un événement ouvert au public. Il faut jouer sur la viralité du réseau. Les amis des contacts cibles auront souvent le même profil qu’eux, ils sont donc susceptibles d’être intéressés par le même type de soirée.

Quelques exemples d’utilisation de réseaux sociaux dans des campagnes évènementielles :

  • En pleine semaine de la mode, Louis Vuitton fait sensation en diffusant son défilé en direct sur Facebook. Bilan : plus de 100 000 nouveaux fans recrutés.
  • IKEA détourne la fonction tag de facebook et invite les internautes à inscrire leur nom sur les photos de leurs produits préférés afin de les remporter. Les tags apparaisse ensuite dans le fil d’actualité de tous les contacts de chaque participant.
  • Lors d’un camp de vacances éphémère en Israël, Coca Cola met à disposition des bornes facebook. Les invités reçoivent tous un badge RFID leur permettant de “liker” les animations, directement sur leur mur Facebook.

Le graphique est issu de  l’étude ‘Comment l’industrie de l’évènementiel utilise les réseaux sociaux ?’

Tourisme d’affaire, les entreprises redécouvrent l’hexagone

16 Nov

La crise a contraint les entreprises à redecouvrir la France comme destination…

En matière de voyages de motivation et de récompense, fini l’ostentatoire, le bling bling, les destinations exotiques synonymes de dépenses exagérées ont été remplacé par la Côte d’Azur et la Normandie.

Aujourd’hui on part moins loin et moins longtemps, la crise a conduit les entreprise à faire profil bas.

Ecoresponsabilité

14 Nov

Le développement durable, réalité ou effet de mode ?

Aujourd’hui, les agences évènementielles ne peuvent plus faire l’impasse sur l’écoresponsabilité.

Mais la grande question est de savoir si les clients sont prêts à assumer le surcoût de ces pratiques « vertes » ?

Les activités de MICE (meeting, Incentive, Conferencing, Exhibition) se veulent écoresponsables. Les acteurs du secteur sont unanimes concernant la préoccupation environnementale et sociétale.

L’ANAE (association des agences de communication évènementielle) et six associations du secteur ont rénové le portail Eco-evenement.org, sur lequel on peut trouver l’agenda des manifestations écoresponsables et des outils précieux (référentiels en vigueurs, écoguide par fiche métier, évaluation des démarches, formations adaptées…).

Des agences spécialisées comme Green Événement commencent à pointer leurs nez. Chez Havas Event, on a imaginé un écocomparateur, baptisé Impact CO2, il se présente sous la forme d’un fichier Excel qui comptabilise les émissions de gaz à effet de serre directes ou induites par la mise en place d’un évènement.

La question du surcoût 

Stéphane Lecca, le directeur général de Publicis Events et président de la délégation événementielle de l’AACC, n’hésite pas à parler de ‘green washing’ comme phénomène de mode, « Quoi qu’on en dise, le développement durable a un surcoût que la plupart des annonceurs ne veulent pas assumer. En 2010, nous avons eu deux appels d’offres sur deux cent cinquante spécifiquement orienté développement durable, la vraie tendance est plutôt à rechercher du coté de la RSE (responsabilité sociale de l’entreprise). Aider une ONG lors d’un voyage d’incentive a un vrai impact et renforce la fierté d’appartenance à l’entreprise ». 

La notion d’écoresponsabilité dans le secteur de l’évènementiel n’en est qu’à ses débuts, je pense que dans les années à venir, elle deviendra incontournable, au coeur de la stratégie des agences et des annonceurs.